Cécile est en Mastère 1 Digital Marketing & Data Analytics, double diplôme EMLV et IIM (groupe Léonard de Vinci - Paris La Défense)

 

Mastersbooking : Comment avez-vous pris la direction du digital ?

Cécile : J'ai passé un Bac STMG Marketing mais je me suis d'abord dirigée vers la matière que j'aimais le plus : l'anglais. J'ai eu une Licence d'anglais LCE. Ne sachant pas quoi faire à l'issue de ces études, j'ai décidé de prendre une année sabbatique pour réfléchir. Je suis arrivée à la conclusion que j'étais attirée par les métiers du futur, que j'étais créative et que j'adorais le design.

 
Mastersbooking : Pourquoi avoir choisi le double diplôme EMLV-IIM ?

Cécile : Des amies qui étaient en Master 1 m'en ont parlé, j'ai vu leurs réalisations et bénéficié ensuite d'une visite personnalisée de l'établissement. J'ai été prise grâce à ma motivation, mon côté créatif et mon attrait pour les métiers du futur et non pour mon diplôme !

 
Mastersbooking : Quelles sont les spécificités de votre Master ?

Cécile : Notre classe compte 50 étudiants, toujours répartis en TD de 25. Nous travaillons par projets, seul ou en groupe. Nous en avons un à rendre tous les vendredis. Et nous changeons de matière chaque semaine. Dans le programme, nous avons un tronc principal dédié au marketing et plusieurs socles d'enseignements : « design avec les logiciels », « analyse de data », « codage »… Je suis donc à la fois en mesure de créer un logo sur Illustrator et d'échanger avec des spécialistes de l'informatique, l'objectif futur étant d'avoir la responsabilité de projets.
 

Mastersbooking : Qu'allez-vous faire en Master 2 ?

Cécile : Je serai en cours jusqu'en décembre 2017. Puis je partirai en stage de fin d'études pour 6 mois. A noter qu'à la rentrée prochaine, le Master pourra se faire en alternance (3 semaines en entreprise par mois).
 

Mastersbooking : Quel est votre objectif professionnel ?

Cécile : Je souhaite travailler dans le marketing digital, dans l'environnement, l'écologie ou pour une marque éthique dans l'idéal. J'ai aussi une idée d'application mobile.

Propos recueillis par Nathalia Kapferer
Crédit photo : Poletech